Le Daïquiri, l’histoire du célèbre cocktail au rhum blanc

Qui ne connait pas le célèbre cocktail Daïquiri au rhum blanc ? Décliné sous tous les parfums de fruits, le vrai daïquiri est pourtant préparé à base de trois ingrédients seulement : du rhum blanc, du sucre et du jus de citron.
Qui ne connait pas le célèbre cocktail Daïquiri au rhum blanc ? Décliné sous tous les parfums de fruits, le vrai daïquiri est pourtant préparé à base de trois ingrédients seulement : du rhum blanc, du sucre et du jus de citron.

Connaît-on vraiment l’histoire du cocktail Daïquiri ?

Le Daïquiri est un grand classique de la culture cocktail. Si son nom évoque invariablement Cuba, le contexte de sa création est beaucoup plus trouble.

L’histoire la plus répandue est celle de l’ingénieur Jennings Cox, qui officialise le cocktail en 1898, près de Santiago de Cuba. Les travailleurs de la mine étaient alors friands de cocktails au gin. Un peu à court de stock, l’ingénieur Cox réfléchit à un mélange capable de masquer la saveur reconnaissable du rhum, peu apprécié des miniers. Il décide de le mélanger avec du sucre et du citron et crée alors un cocktail acidulé et sucré. Le cocktail sera nommé comme la plage de Daïquiri située près de Santiago de Cuba.

Pour les barmen, le Daïquiri est un défi ! Pour les barmen, le Daïquiri est un défi !

Quelques années plus tard, le Daïquiri crée l’émoi chez les touristes américains. Dans le célèbre bar Floridita, à La Havane, l’écrivain Ernest Hemingway fait définitivement passer le cocktail à la postérité. Un peu gourmand sur les volumes, il commande des Daïquiri en double dose de rhum et sans sucre. Cette variante portera bientôt le surnom « Papa » de l’auteur, en étant connue comme le cocktail « Papa Doble ».

Depuis sa création, le Daïquiri a connu de nombreuses variantes, à la fraise, à la mangue ou très glacé. Mais pour réaliser la recette d’origine à la maison, il faut comprendre le subtil équilibre du cocktail.

Trois ingrédients pour un cocktail équilibré

Le verre à dry est parfait pour servir un Daïquiri Le verre à dry est parfait pour servir un Daïquiri

Alors comment résoudre le mystère du « Perfect Daïquiri » ?

Pour les doses, il faut être précis. Du sirop de canne, c’est bien, mais du sucre en poudre c’est mieux, pour éviter le surdosage en eau. On dilue avec autant de citron, vert bien entendu. Pour le rhum, on choisit un rhum blanc au goût subtil, bien équilibré. Enfin, on utilise de gros glaçons pour rafraîchir et ne pas noyer son cocktail.

Parfois, ce sont les recettes les plus simples qui sont les plus compliquées !

Retrouvez sur la même thématique

nos inspirations cocktails

<
1920
Avant 1920 : les cocktails des années folles
Bienvenue dans les années 20 ! L'heure est à l'insouciance, au music hall, au charleston et à l'apparition des cocktails populaires. Et oui, c'est dans les années 20 que beaucoup de nos recettes préférées ont été créées.
Découvrir les cocktails

Envie d’en savoir plus ?

ces articles peuvent
vous intéresser

Culture Antillaise
09/11/2020

Quelques traditions
pour boire le rhum
aux Antilles

En lire plus
Culture Cocktail
03/11/2020

Les recettes cocktails
au rhum inspirées
de nos séries
et films préférés

En lire plus
Miniature article canne à sucre
Culture Antillaise
09/10/2020

Une petite histoire de la canne à sucre

En lire plus
Où trouver Old Nick ?